Contraception définitive : que savoir avant d’y avoir recours ?

Pour ne plus jamais avoir d’enfant, la contraception définitive est la méthode la plus courante. Avant de la pratiquer, vous devez tout savoir sur cette intervention.

Quelques informations importantes sur la contraception définitive

On a tous des envies naturelles et le fait de ne plus vouloir d’enfant, ne doit pas être un frein. C’est pour cela qu’il existe des méthodes de contraception, dont la contraception définitive.

Avant d’y avoir recours, voici tout ce que vous devez savoir. La contraception définitive n’est rien d’autre que la stérilisation pour éviter d’avoir des enfants. Il s’agit en l’occurrence, de la ligature des trompes. La plupart du temps, pour réaliser une telle opération, on introduit une petite caméra dans le ventre, à partir du nombril. Avant de la faire, le docteur prend le soin d’inciser le nombril. Une fois que c’est fait, il procède à présent, à la ligature des trompes qui se fait de différentes manières. On peut le faire en appliquant un clic sur l’élément visé, à savoir la trompe. Si non, on peut aussi le coaguler. Une autre méthode est de se saisir de la trompe visée et de l’obstruer. La dernière méthode est peu pratiquée.

De façon générale, l’opération peut prendre 15 minutes. Elle se fait dans un centre de santé. Si vous avez prévu de faire une ligature des trompes, sachez que ce n’est pas douloureux. En plus, vous êtes placée sous anesthésie générale, lors de l’intervention. Toutefois, il peut arriver que vous ayez de petites douleurs. Une fois que c’est fait, la cicatrice qui restera au niveau de votre nombril, est peu visible.

Vous vous demandez certainement, si cette méthode ne comporte pas de risques. La contraception définitive se complique rarement. Néanmoins, cette méthode demeure une intervention chirurgicale et comme toutes les autres, il faut considérer un minimum de risque. En vous réveillant après l’opération, vous pouvez ressentir des douleurs au niveau de l’abdomen. Rassurez-vous, cela ne dure que quelques jours au plus. Il peut également avoir une infection.

Si vous optez pour la contraception définitive, c’est bien parce que vous ne souhaitez plus jamais concevoir. Vous devez vous demander alors, si cette méthode est vraiment définitive. Sachez que cette méthode de contraception, est celle qui fonctionne le plus. Il peut quand même arriver qu’elle échoue, mais c’est extrêmement rare. Il est déjà arrivé en effet, de constater que même après la ligature de leur trompe, certaines femmes sont tombées enceintes. Soyez sûre d’une chose ! Cette méthode est effectivement définitive et permanente. C’est pour cela que les médecins prennent le soin de bien expliquer, avant que le patient ne se lance.

Autres choses à savoir sur la contraception définitive

Il s’agit d’une intervention importante. Il est donc logique de se poser toutes sortes de questions. Vous souhaitez savoir s’il y a un âge en particulier pour procéder à la contraception définitive ? Il n’y a pas vraiment un âge fixé pour cette intervention. Vous devez simplement être majeure, donc responsable de vos choix. Il y a aussi le fait que vous soyez consentante. La loi sur la contraception, le dit clairement. Si vous n’avez jamais eu d’enfant et que vous souhaitez le faire, rien ne vous en empêche. Si au préalable, l’anesthésie générale vous a été interdite, alors vous ne pouvez pas procéder à la ligature des trompes, tout simplement parce que l’intervention nécessite que vous soyez mise sous anesthésie générale. Cette méthode est également interdite aux femmes ayant eu récemment à faire à une infection gynécologique.

Vous demandez-vous aussi s’il y aura des répercussions sur vos règles ? La réponse est  » non « . Malgré la contraception définitive, vous aurez toujours vos règles normalement. Vous ne serez pas non plus confrontée à un problème de ménopause précoce. Si vous remarquez le retard ou l’absence des règles, il serait judicieux de voir un docteur.

La ligature des trompes n’impacte pas sur la libido, étant donné qu’elle ne change pas le système hormonal.

Post Author: Coco