Scoliose et grossesse : est-ce compatible ?

La scoliose est une déviation permanente de la colonne vertébrale due à une rotation des vertèbres. Elle survient principalement dans l’enfance, mais elle peut aussi se déclarer plus tard. Elle n’a cependant rien à voir avec l’attitude scoliotique où la déviation est réductible contrairement à la scoliose. Présente-t-elle un facteur de complication pour la grossesse ?

Une étude médicale rassurante

Selon une étude menée sur un groupe de femmes souffrant de scoliose dont la moitié avait eu au moins une grossesse et l’autre non, il ressort que la courbure de la colonne vertébrale a progressé de la même manière dans les deux groupes après la maturité osseuse : 5° chez 25% des deux groupes et 10° voire plus dans 10% des cas. La surcharge pondérale durant la grossesse n’influerait donc pas sur la scoliose qui se stabilise généralement à 25 ans.

Les effets de la scoliose sur la grossesse

Néanmoins, chez les femmes dont la scoliose est majeure, il peut y avoir des difficultés respiratoires lors des derniers mois de la grossesse. Un respirateur nocturne peut être prescrit pour augmenter les niveaux d’oxygénation.

Des lombalgies sont constatées, avec ou sans sciatique, chez la moitié des patientes, atteintes ou non de scoliose. C’est normal dans la mesure où la prise de poids déséquilibre la posture. Quelques séances d’ostéopathie peuvent aider à lutter contre les douleurs.

Plus embêtantes, les douleurs sacro-iliaques sont plus fréquentes que les lombalgies. Dans tous les cas, il faut consulter un orthopédiste à Montréal afin d’évaluer une éventuelle évolution de la courbure.

Scoliose opérée et grossesse

Une intervention chirurgicale est souvent préconisée en cas de scoliose sévère, lorsqu’elle excède 45°. Celle-ci est toujours programmée à l’âge adulte, du moins à la fin de la croissance. Elle consiste à retirer des disques pour les remplacer par des fragments d’os afin de souder les vertèbres. Un repos d’un mois doit être observé ensuite. Les spécialistes recommandent d’attendre au moins six mois avant de tomber enceinte de manière à ce que la greffe osseuse soit consolidée.

Qu’en est-il de la péridurale ?

Quand la déformation de la colonne vertébrale est trop importante sur la zone où doit avoir lieu l’injection de l’anesthésiant, la pose de la péridurale est impossible. Néanmoins, un accouchement par voie basse est possible dans la plupart des cas.

Grossesse et scoliose ne sont donc pas incompatibles, d’autant que leur corrélation n’est pas prouvée, sauf dans les cas les plus sévères.

Post Author: Coco